Dernières actualités

Les élus ont fait le point sur l’actualité de la commune avec la sous-préfète 71558

Politique locale Les élus ont fait le point sur l’actualité de la commune avec la
sous-préfète La municipalité a eu la visite de la sous-préfète Pascaline Boulay, l’occasion de lui parler de la commune et ses projets, ainsi que des problèmes auxquels celle-ci doit faire face.
La sous-préfète Pascaline Boulay, à droite, a conclu sa visite par la découverte de la laiterie de Bresse qui compte entre 80 et 100 salariés et embauche de nombreux jeunes en période de vacances. Photo JSL /Pascale FOURNIER
Vendredi matin, la sous-préfète Pascaline Boulay a été accueillie par le maire Jean-Michel Longin et une partie de son équipe municipale pour une visite de la commune, achevée par la découverte de la laiterie de Bresse.
Une commune marquée par l’activité agricole
Avant d’aborder les projets municipaux, le maire a présenté les particularités du territoire communal : une vaste étendue de 3 000 hectares, aux confins des trois départements de Saône-et-Loire, Ain et Jura, un bourg traversé par plus de 2 000 véhicules par jour et une population de 1 157 habitants, augmentée de 15 % depuis 2001 mais qui se stabilise. Quant à l’activité économique, elle se trouve fortement marquée par le domaine agricole avec pas moins de 17 exploitations dont une majorité de jeunes agriculteurs. Mais il y a aussi plusieurs entreprises sur place, ainsi que des commerces, des artisans et des services comme la maison de santé et la clinique de soins de suites de 50 lits, laquelle va d’ailleurs bénéficier d’une extension de 10 lits d’accueil de jour.
Les élus gardent espoir pour le distributeur de billets
Concernant l’actualité de la commune, elle porte notamment sur la crainte de la disparition du distributeur de billets de la banque locale, son maintien effectif ayant largement mobilisé élus et population. « Nous restons en négociation avec le Crédit agricole, a insisté le maire. Il existe une solution alternative mais pourquoi les contribuables auraient-ils à financer une participation à l’installation d’un distributeur, avec un coût qui serait de 1 000 € par mois ? Quant au bâtiment, nous pourrions le racheter pour y installer une location, mais il faudrait que celle-ci couvre l’investissement. En tout cas, pour l’instant, on a toujours le distributeur et le dépôt d’espèces et l’espoir qu’ils restent. »
Plusieurs projets évoqués Les élus ont également évoqué leurs projets pour la commune. L’un d’eux porte sur une microcrèche, suite à l’arrêt d’activité d’une nounou qui accueille plusieurs enfants. Le local de la halte-garderie serait ainsi agrandi avec une véranda et aménagé pour recevoir huit enfants. Concernant les personnes âgées, une étude est en cours avec Âges et vie, au lotissement des Jardins, pour deux bâtiments abritant chacun sept logements et un logement du personnel pour les services et la garde de nuit.
De l’incompréhension au niveau des aides financières Enfin, le maire a rappelé la décision de reporter la rénovation de la salle polyvalente, estimée à 1 million d’euros. « La Dotation d’équipement des territoires ruraux n’est que de 20 % sur un plafond de 600 000 €, soit 120 000 €, elle est trop restreinte, je ne comprends pas que la Dotation de soutien à l’investissement local soit incompatible. Quant au montant réel de l’aide par les fonds européens, on ne le connaît pas. Compte tenu de nos capacités financières et de ces incertitudes, on préfère ajourner et pourtant la salle a une réelle utilité, pour les très nombreux adhérents du club des Aînés, pour une association comme Imagine, qui a une activité intense… On regrette le manque de soutien par rapport à d’autres projets mieux aidés. »

www.lejsl.com - 6 mai 2019

Photos

Nous sommes très attentifs à recueillir l'accord des personnes concernées avant publication des photos. En cas d'erreur, nous nous engageons à retirer toute photographie sur simple demande de la personne concernée.

Revue de presse





 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

(nous nous engageons à ne pas communiquer ces informations à aucun tiers)
Votre principal centre d'intérêt :
venir habiter en domicile partagé
venir travailler chez Ages&Vie
investir chez Ages&Vie

Votre commentaire éventuel :