Dernières actualités

Taupont en quatre chantiers 56249

Le calendrier s’accélère à Taupont. Les élus donnent un dernier coup de collier pour engager les derniers chantiers avant l’été.
E comme église
L’église fait grise mine. Ses façades extérieures tombent en lambeau. « Le crépi s’est détérioré au fil des années », reconnaît d’emblée Philippe Mahias, adjoint aux travaux. Pour stopper l’hémorragie, les murs vont faire l’objet d’un ravalement.
Reste que l’édifice religieux n’est pas classé et sa restauration s’élève à 200 000 €. Si Taupont espère décrocher des subventions pour alléger la facture, elle devra mettre la main au portefeuille. La première tranche u chantier devrait néanmoins démarrer en octobre sans que les paroissiens ne soient privés d’office.
L comme lotissement
La première couronne de Ploërmel compte 2 300 habitants, et la population tend à s’accroître. Le pouvoir d’attraction de la commune a oussé le conseil municipal à lancer la construction d’un nouveau lotissement, rue des charmilles. Douze lots de 436 à 683 m2 sont en phase de commercialisation à 55,19 € le m2. « On a sans cesse des demandes, affirme l’adjoint, Hervé Le Gai. Nous étudions déjà la possibilité de dessiner des terrains dans le sillage de la maison partagée. »
M comme maison partagée
Ce n’est plus qu’une question de semaines et, la rue des acacias va voir défiler les engins de chantier. Les premières pierres de la maison partagée vont être posées en juillet sur le terrain de quelque 3 000 m2 cédé par la collectivité pour un montant de 30 000 €. « Ce sont des structures qui sont amenées à se multiplier les prochaines années », avance d’emblée Jean-François Sentier, maire de Taupont par intérim, qui a fait
le choix de confier le projet à Ages & vie.
Concrètement, deux bâtiments de huit logements vont sortir de terre. Des studios d’une trentaine de m2 où les résidents pourront apporter leurs meubles et leurs effets personnels pour se sentir « comme à la maison. »
L’enjeu est de proposer une solution d’hébergement non médicalisée à des personnes âgées qui ne sont plus en capacité de vivre seule.
« Colocation adaptée aux seniors »
« C’est une sorte de colocation adaptée aux seniors. Ils seront accompagnés par des auxiliaires de vie jour et nuit », résume l’élu. Et pour lui, les intérêts sont multiples : « éviter le déracinement des aînés, offrir une solution de proximité aux familles et faire vivre le tissu médical. » Mieux, six emplois vont être créés pour faire fonctionner la maison qui accueillera ses premiers résidents au premier semestre de 2020.
S comme Skatepark
C’était un projet du conseil municipal enfant, les jeu nés élus ont reçu le feu vert de leurs aînés. Le skatepark va ainsi prendre ses quartiers à proximité immédiate du complexe multisports. L’équipement, composé de plans inclinés, sera installé avant l’été. « Les travaux de surface ont démarré », confirme Philippe Mahias.
Chiffré à 30 000 €, subventionné à hauteur de 10 000 €, le projet de skatepark s’inscrit dans une volonté de répondre aux attentes de la jeune génération. En parallèle, les aires de jeux de l’école publique et de la garderie vont être renouvelées.

LE PLOERMELAIS - 31 mai 2019

Photos

Nous sommes très attentifs à recueillir l'accord des personnes concernées avant publication des photos. En cas d'erreur, nous nous engageons à retirer toute photographie sur simple demande de la personne concernée.

Revue de presse











 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

(nous nous engageons à ne pas communiquer ces informations à aucun tiers)
Votre principal centre d'intérêt :
venir habiter en domicile partagé
venir travailler chez Ages&Vie

Votre commentaire éventuel :